Gâteau piment

La recette qu’on aime faire quand on cuisine pour nos amis pour leur faire découvrir Maurice. Ne pas se fier au nom qui pourrait faire croire que c’est très relevé, c’est un gajack soft, vous pouvez le booster avec des piments bien sûr. En général, je fais à l’apéro avec des samoussas, suivi d’un rougail, un cari poulet ou un mine frit. Trempés dans une sauce sweet chili, c’est voyage à Maurice assuré quand on goûte. Les dohlls sont des pois jaunes qu’on trouve là bas, on arrive  à trouver un équivalent dans les magasins exotiques, je trouve mon bonheur à Eurasie.

250g de dholl ou pois cassés jaunes

1 gros oignon

2 gousses d ail

1 bouquet de queue d’ail, d’oignon ou à défaut de la ciboulette (il faut la partie tige en faite de l’oignon, la queue d’ail se trouve à Maurice) 

huile végétale

sel poivre

5 piments rouges (facultatif)

Laver les dholls et les faire tremper 3h dans de l eau froide .

Égoutter les et réserver, mixer l oignon et l ail, rajouter les dholls (j’aime bien laisser quelques morceaux entiers)  . Mixez le tout et ajouter les piments coupés en fine rondelles.

Assaisonner avec le sel et le poivre et ajouter les queues d’ail coupées finement (3mm).

former Avec la pâte obtenue des boulettes des 2 à 3 centimètres de diamètre.

Dans une poêle faire un bain d huile , faites les frites pendant 5 à 6 mn , égouttée sur du papier absorbant .

A servir en apéro ou en entrée Avec un achard de légumes  

Vos Commentaires
Partagez sur les réseaux sociaux :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *